GaŽla Blandy

photographe

// home / series / portraits / architecture / bio / contact / link
La poire partie II
1 2 3 4 5
6 7 8    

Je retourne dans le monde de l’enfance. Quand on vivait des aventures incroyables en traversant simplement le salon, la chambre, le jardin avec une branche d’arbre, une poupée, un camion en plastique. La création artistique comme une réminiscence de l’enfance, comme une envie de jouer avec l’ineffable. Au bord de mon quotidien, il existe cette terre légère, poétique et burlesque. Je pars explorer les frontières de la banalité en compagnie d’un homme, d’une femme ou d’un groupe de personnes, acteurs et témoins d’aventures sans danger. Je me déleste du flash. La mise en scène baigne dans une lumière ambiante et capricieuse. Le flou entre et sort des photos. Il pénètre les gestes, les visages, les silhouettes. Il fait trembler le fil de la poire. Il ressemble à la fragilité d’une émotion. Rencontres dans un « jardin d’adultes »…

La poire part II - pear-shaped shutter release connected to a camera by a cable

I return into the world of childhood… times at which we experienced incredible adventures just by crossing the living room, the bedroom, the garden, clutching onto a stick, a doll, or a plastic truck. The artistic creation is like a reminiscence of childhood, like a desire to play with what is ineffable. On the brink of my daily life, there exists a poetical, light and burlesque land. I explore the borders of banality in the company of a man, a woman or a group of people, actors and witnesses of unadventurous adventures. The setting is bathed by a fussy ambient light. Flash free. The blur comes and goes out of the photos, penetrates moves, faces, figures and makes the shutter-release cable quiver. The blur is like the fragility of an emotion. Welcome to a “grown-ups’ garden”.

© Gaëla Blandy